Les MGF Transfrontalières

La discussion sur les MGF transfrontalières de la Communauté de Pratiques sur les MGF a commencé le 13 décembre 2019 et s’est poursuivie jusqu’au 01 janvier 2019.

Les MGF sont un problème profondément enraciné dans les sociétés les pratiquant. Leur nature et type varient grandement d’une communauté à l’autre. Récemment, de nombreuses régions ont connu une importante recrudescence des MGF transfrontalières, soit d’un franchissement des frontières nationales avec des jeunes filles dans le but de leur faire subir une MGF.

Ainsi, la Communauté de Pratiques sur les MGF a invité ses membres à discuter ce phénomène et les solutions envisageables pour le contrer / réprimer.

La note thématique s’intéresse à la pratique des FGM transfrontalières, principalement dans les communautés africaines ainsi qu’aux mesures contribuant à y mettre fin, et celles qui, à l’inverse, œuvrent à la propager hors des frontières nationales.

L’objectif de la discussion était d’approfondir la compréhension sur les MGF transfrontalières dans différentes communautés et partager des expériences, idées ou encore mesures préventives pouvant contribuer à lutter contre cette pratique en divers contextes.

La discussion s’est appuyée sur trois questions directrices principales :

  1. Les MGF transfrontalières existent-elles dans votre pays ? Avez-vous des données et preuves sur cette pratique ?
  2. Comment est-il possible d’éradiquer les MGF transfrontalières dans nos communautés ?
  3. Selon votre expérience, les lois régionales (tel que le CAE Acte) ont-elles eu un effet positif sur les MGF transfrontalières ?

La discussion a duré deux semaines. Elle a fait émerger d’intéressantes perspectives et clés de compréhension de ce problème.

Pour en savoir plus, la lecture se poursuit avec