Webinar « Accompagnement pluridisciplinaire des femmes concernées par les MGF » vendredi 30 juin

La Plateforme web UEFGM, en partenariat avec le projet "Building Bridges against FGM", le GAMS Belgique et le centre CeMAViE à Bruxelles, a organisé un Webinar (conférence en ligne) sur le thème "L'accompagnement pluridisciplinaire des femmes concernées par les mutilations génitales féminines". Pour suivre le Webinar en direct, il suffit d'avoir accès à une connexion [...]

Presentation of the CoP at the END FGM Seminar

We presented the "Building Bridges between Africa and Europe to tackle FGM", including the Community of Practice on FGM and the new Psychosexual and social mapping, at the Seminar organised by the END FGM European Platform on the theme "Building bridges between the EU and FGM countries of origin", June 30th 2017, in Brussels. Watch [...]

« Towards multidisciplinary support for women affected by FGM »

In some countries or regions, the treatment offered by health centres (public or private) to women and girls who have undergone FGM was for a long time limited to purely medical aspects: treatment of a complication, surgical operations (deinfibulation, removing a cyst…). However, we believe that it is important to consider the individual as a whole and that it is preferred to take into account the general welfare by proposing complete and varied support to the persons concerned, thus not only physical, with medical care, but also psychological and sexual.  Indeed, the World Health Organization defines "Health" as «a state of complete physical, mental and social well-being and not merely the absence of disease or infirmity » .

« Vers un accompagnement multidisciplinaire des femmes concernées par une MGF »

Dans certains pays ou régions, le traitement proposé par les centres de santé (publics ou privés) aux femmes et filles ayant subi une MGF a longtemps été limité aux aspects purement médicaux : traitement d’une complication, opération chirurgicale (désinfibulation, ablation d’un kyste…). Or, nous pensons qu'il est important de considérer l'individue dans sa globalité et qu'il est bon de tenir compte du bien-être général en proposant un accompagnement complet et varié aux personnes concernées, c’est à dire non seulement physique, par les soins médicaux, mais également psychologique et sexuel.  En effet, l’Organisation mondiale de la santé définit bien la « santé » comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité » .