L'impact du Covid-19 sur les MGF

L’année 2020 a été fortement perturbée et marquée par la pandémie mondiale du COVID-19, qui a entraîné des changements dans nos modes de vie, notre façon de travailler et a affecté notre vie sociale. Pour certains, la COVID-19 et les mesures de confinement et d’éloignement social qui y sont associées ont apporté leur lot de risques pour la santé, la sécurité et même les moyens de subsistance. Les difficultés économiques, les situations de vulnérabilité en termes de statut, de logement, de sécurité et les cas de violence domestique sont devenus encore plus difficiles à surmonter au cours de la crise du COVID-19.

En ces temps troublés, les membres de la CoP ont été invités à partager la façon dont la COVID a affecté leur travail, la pratique des MGF dans les communautés où ils travaillent, mais aussi les ressources pertinentes, les webinaires, les rapports.

La pandémie nous a incité à être plus innovants, à trouver de nouveaux moyens de rester en contact et à travailler ensemble, à distance. Les réseaux sociaux, les webinaires et les médias sont devenus d’importantes plateformes de discussion et de partage.

Les articles suivants rassemblent des ressources, des outils, des articles, des lettres ouvertes partagés par les membres, le UNFPA et l’UNICEF. Ils mettent en lumière certaines questions émergentes soulevées par la pandémie COVID-19, la manière dont les MGF et le travail des organisations de terrain ont été affectés pendant la pandémie et les mesures d’endiguement.

  • Aha Foundation, 2019 (update), “Why we hesitate to protect girls from FGM in the United States”, Access here
  • Australian Human Rights Commission, 2016, “FGM Conference: A Human Rights Perspective”, Access here
  • Berer M., 2015, “The history and role of the criminal law in anti-FGM campaigns: Is the criminal law what is needed, at least in countries like Great Britain?”, Access here
  • EIGE, 2018, Estimation of girls at risk of female genital mutilation in the European Union – Belgium, Greece, France, Italy, Cyprus and Malta – Report., Access here
  • FGM New Zealand, 2020, Access here
  • Johnsdotter, S., Mestre, R. M. in Mestre, 2015, “Female Genital Mutilation in Europe: An analysis of court cases”, European Commission, Access here
  • Johnsdotter, S., 2019, “Meaning well while doing harm: compulsory genital examinations in Swedish African girls”, Sexual and Reproductive Health Matters, Access here
  • Nabaneh, S, Muula, S. A, 2019, “Female genital mutilation/cutting in Africa: A complex legal and ethical landscape”, Access here
  • Orchid Project, 2020, policy briefing: impacts of COVID-19 on female genital cutting (FGC), Access here
  • Rashid A, Iguchi Y., 2019, Female genital cutting in Malaysia: a mixed methods study. BMJ Open 2019, Access here
  • UEFGM (United to End FGM), 2020, The role of the justice system in the fight against FGM (ELearning), Access here
  • 28 Too Many, 2018, The Law and FGM: An Overview of 28 African Countries, Access here
  • 28 Too Many, 2018, “Somalia: The law and FGM July 2018”, Access here

« La Communauté de pratique sur les mutilations génitales féminines » fait partie du projet « Bâtir des ponts entre l’Afrique et l’Europe pour lutter contre les MGF », soutenu par le « Programme conjoint UNFPA-UNICEF sur l’élimination des MGF ».
Le projet est coordonné par AIDOS en partenariat avec GAMS Belgique

Les opinions exprimées sur ce site web sont celles des auteur.e.s et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de l’UNFPA, de l’UNICEF ou de toute autre agence ou organisation.

© Copyright : GAMS Belgium