Comment agir au niveau économique

Afin d’agir sur les facteurs économiques, il faut que les MGF ne soient plus considérées comme un critère d’éligibilité au mariage, et qu'il ne soit plus perçu comme nécessaire pour assurer la survie matérielle et l’acceptation sociale des femmes. De ce fait, il est nécessaire de changer les consciences, les conditions matérielles et les possibilités de prise de décision des femmes (1). Cela passe en partie par l’autonomisation des femmes en leur offrant de meilleures opportunités d’éducation et d’emploi. Ainsi leur survie économique est assurée même sans mariage, et la dépendance économique réduite (2).

Continue Reading

Outil de calcul des coûts des MGF de l’OMS

Le 6 février 2020 – journée internationale contre les MGF – a été présenté pour la première fois, à Bruxelles, l’outil développé par l’OMS pour calculer les coûts liés aux MGF. Il est disponible ici : https://srhr.org/fgmcost/cost-calculator/ La calculatrice des coûts des MGF de l’OMS évalue les coûts actuels et futurs en matière de soins associés aux MGF dans les pays sélectionnés, ainsi que les potentielles économies pour les systèmes de santé permises par la réduction des MGF.

Continue Reading

Subordination socio-économique et MGF

Des études ont révélé que la subordination socio-économique des femmes conditionne la perpétuation de la pratique des MGF (1), et que plus les femmes exercent un contrôle sur leur vie, plus elles sont convaincues qu’il est nécessaire de mettre fin à la pratique (2). De plus, la pratique des mutilations génitales féminines serait liée à des facteurs tels que la résidence urbaine ou rurale, le statut économique et l’éducation (3).

Continue Reading