Entre octobre et novembre 2020, 76 experts de 44 organisations dans 31 pays et 5 régions du monde se sont réunis en ligne pour participer à plusieurs sessions de dialogue virtuel avec les parties prenantes en prévision de la réunion du groupe de travail des donateurs sur les MGF les 16 et 17 novembre 2020. Les discussions en ligne se sont concentrées sur la « prévention et la réponse aux mutilations génitales féminines dans les situations d’urgence et les contextes humanitaires » dans le but explicite de formuler un ensemble concret de recommandations pour les bailleurs et principaux acteurs sur le terrain.

Contexte du dialogue

Le dialogue a été organisé par AIDOS, le GAMS Belgique et le réseau européen End FGM dans le cadre du projet « Building Bridges between Africa and Europe to tackle FGM », soutenu par le programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les MGF, dont fait partie cette Communauté de pratique sur les MGF (CoP MGF). 

Les résultats

À l’issue de la série de réunions des parties prenantes, un rapport a été produit, compilant les résultats du dialogue international, et le webinaire « Ne laisser personne derrière : l’objectif 5.3 dans les situations d’urgence » s’est tenu le 12 novembre 2020 pour présenter ces conclusions et recommandations. Vous trouverez le rapport, une version résumée du rapport, ainsi que l’enregistrement et la synthèse du webinar aux liens ci-dessous. 

« The Community of Practice on Female Genital Mutilation » is part of the « Building Bridges between Africa and Europe to tackle FGM » project, supported by the « UNFPA-UNICEF Joint Programme on the Elimination of FGM ».
The project is coordinated by AIDOS in partnership with GAMS Belgium.

The views expressed on this website are those of the authors and do not necessarily reflect the official policy or position of the UNFPA, UNICEF or any other agency or organization.

© Copyright : GAMS Belgium