Nigeria : Tenter d’intégrer les MGF dans les médias

Le Nigeria manque d’engagement médiatique sur les MGF et les journalistes n’ont que peu d’intérêt pour ce sujet offrant de ce fait peu d’opportunités pour les filles et femmes concernées de témoigner dans les médias. Cela se traduit par de faibles budgets alloués à la couverture de la problématique.

Adie Vanessa Offiong, journaliste, met en avant le manque de collaboration entre la communauté journalistique, les professionnel.le.s, les organisations locales et les institutions.

Il n’en demeure pas moins que les médias, la radio, les films populaires ou le théâtre communautaire peuvent être de formidables vecteurs d’information et être au cœur de la lutte pour l’abandon des MGF.

L’intégration systématique des MGF dans les médias est un réel défi !

Pour en apprendre plus: “How to use social media to communicate about ending FGM” The Girl Generation.

“La Communauté de pratique sur les mutilations génitales féminines” fait partie du projet “Bâtir des ponts entre l’Afrique et l’Europe pour lutter contre les MGF”, soutenu par le “Programme conjoint UNFPA-UNICEF sur l’élimination des MGF”.
Le projet est coordonné par AIDOS en partenariat avec GAMS Belgique

Les opinions exprimées sur ce site web sont celles des auteur.e.s et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de l’UNFPA, de l’UNICEF ou de toute autre agence ou organisation.

© Copyright : GAMS Belgium