Exemple I : En Belgique – L’implication des médecins généralistes

Les travaux du Dr Athéna Patoulidis sur la prise en charge de la question des MGF par les médecins généralistes en Belgique ont démontré plusieurs obstacles au réel investissement des praticien.ne.s : manque de connaissances et d’outils pratiques mais aussi crainte d’aborder le sujet – les praticien.ne.s préférant esquiver la thématique.

Les médecins généralistes peuvent pourtant jouer un rôle fondamental dans la prévention comme dans le soin accordé aux filles et femmes ayant subi une MGF. Le Dr Patoulidis a donc mis en place une formation à destination des praticien.ne.s construite sur la base des manques identifiés dans son étude. Elle propose ainsi d’apprendre aux médecins généralistes à utiliser les outils disponibles ainsi qu’à savoir référer leurs patientes vers d’autres professionnel.le.s de santé ou des associations spécialisées.

L’auteure belge souligne tout particulièrement qu’en tant que médecin généraliste il ne faut pas esquiver le sujet par malaise ou gêne… Les patientes ne demandent souvent qu’à aborder la question mais n’oseront le faire que si le ou la praticien.ne ouvre la porte à la discussion.

Pour en savoir plus :

  • Patoulidis, A, Les Mutilations Génitales Féminines en Belgique : « Évaluation de la situation actuelle des connaissances et pratiques en Médecine Générale », 2016
  • Patoulidis, A, « Évaluation des attentes et besoins médicaux des patient(e)s concerné(e)s », 2018.
  • L’entretien réalisé par les Stratégies Concertées de lutte contre les MGF, Belgique : Prévention et prise en charge des MGF en médecine générale

« La Communauté de pratique sur les mutilations génitales féminines » fait partie du projet « Bâtir des ponts entre l’Afrique et l’Europe pour lutter contre les MGF », soutenu par le « Programme conjoint UNFPA-UNICEF sur l’élimination des MGF ».
Le projet est coordonné par AIDOS en partenariat avec GAMS Belgique

Les opinions exprimées sur ce site web sont celles des auteur.e.s et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de l’UNFPA, de l’UNICEF ou de toute autre agence ou organisation.

© Copyright : GAMS Belgium