New discussion: Law & FGM

On Friday 12th of July 2019 a new discussion was launched within the Community of Practice on FGM: Law and FGM

We know that FGM is a complex issue deeply embedded in the societies where it is practiced. While criminalization of the practice is generally acknowledged as an important step in the global strategy towards abandonment of FGM, most experts would agree that anti-FGM laws alone cannot solve the problem.

The absence of a decrease of prevalence of FGM in many communities where laws exist and growing critiques against the way laws are implemented raises the question: Can social change be legislated?

In order to promote the exchange of practices and knowledge from different countries on how to best use the law as a tool in the anti-FGM strategy , we launched a thematic discussion on this theme on July 12, 2019.

A thematic note with the results of our desk research on the theme, a few resources and questions for this debate was drafted. The note contains informations on legal measures taken to eradicate FGM, both in high-prevalence countries and low-prevalence countries, as well as some of the common critiques against the implementation of anti-FGM laws:

This note can also be download in a PDF version here:

To support the debate, we could count on the participation of three experts of this issue:

  • Fatou Janssen, human rights lawyer working on women’s rights issues in Africa.
  • Anne-Marie Middelburg, independent consultant and human rights researcher
  • Brenda Dora, human rights lawyer with expertise in women and children’s rights

The members of the community were also invited to share their experiences with the Community of Practices:

  • What has been the effect of an anti-FGM law in your country?
  • Has it been beneficial? Has the law had any negative or undesirable effects?
  • What have been the difficulties in implementing laws?
  • Do you think countries should have specific anti-FGM laws or integrate FGM under other laws (child abuse, violence against women…)
  • How do we avoid stigmatization of families and communities (living in high prevalence or low prevalence settings)?
  • How should countries best deal with the issue of Consent – should FGM be illegal independently if it is practiced on a girl or on a consenting woman?


Nouvelle discussion: Loi & MGF

Le vendredi 12 juillet 2019 une nouvelle discussion a débutée dans la Communauté de pratiques sur les MGF: La loi et les MGF

Comme nous le savons, les MGF sont une question complexe profondément ancrée dans les sociétés où elles sont pratiquées. Bien que la criminalisation de la pratique soit généralement reconnue comme une étape importante de la stratégie mondiale en vue de l’abandon des MGF, la plupart des experts conviendraient que les lois anti-MGF ne peuvent à elles seules résoudre le problème.
L’absence de diminution de la prévalence des MGF dans de nombreuses communautés où des lois existent et des critiques croissantes contre la manière dont les lois sont appliquées soulève la question: Le changement social peut-il être légiféré?

Afin d’encourager les échanges d’expériences de différents pays sur la meilleure utilisation du droit en tant qu’outil de la stratégie anti-MGF, une discussion thématique a été lancée sur ce thème le 12 juillet 2019.

Une note thématique a été rédigée afin d’alimenter le débat. Elle contient des informations sur les mesures légales prises afin de mettre fin aux MGF, ainsi qu’une mise en évidence des critiques communément entendues contre l’implémentation des lois anti-MGF :

La note peut également être téléchargée en version PDF ici :

Afin d’alimenter le débat, nous pouvons compter sur la participation de trois expert.e.s de la question :

  • Fatou Janssen, avocate spécialiste des droits humains oeuvrant pour les droits des femmes en Afrique
  • Anne-Marie Middelburg, consultante indépendante et chercheuse en droits humains
  • Brenda Dora, avocate spécialisée dans les droits humains et les droits des femmes et des enfants

Les membres de la communauté sont invités à partager leurs expériences et impressions avec la Communauté de pratiques :

  • Quel a été l’effet de la loi anti-MGF dans votre pays?
  • A t-elle été bénéfique? A-t-elle eu des effets négatifs ou indésirables?
  • Quelles ont été les difficultés d’application des lois?
  • Les pays devraient-ils avoir des lois spécifiques anti-MGF ou intégrer les MGF dans d’autres lois (violence envers les enfants, violence à l’égard des femmes…) ?
  • Comment pouvons-nous éviter la stigmatisation des familles et des communautés (vivant dans des environnements à prévalence élevée ou faible)?
  • Comment les pays devraient-ils traiter au mieux la question du consentement – les MGF devraient-elles être illégales indépendamment si elles sont pratiquées sur une fille ou sur une femme consentante?