Charte de la CoP MGF

La Communauté de pratiques sur les MGF a le plaisir d’annoncer la Charte des membres. Elle est le fruit d’une longue période de rédaction, consultation, re-lectures et validation par les membres.

Cette charte vise à fournir des orientations générales pour la communauté. Elle permet d’établir des normes communes tout en étant inclusive et de respecter la diversité des membres et de leurs approches. Elle reconnait que les mutilations génitales féminines sont un sujet complexe et qu’une fin à cette pratique nécessite un échange de bonnes pratiques et une réfléxion critique et constructive.

Tous les membres de la CoP doivent désormais s’engager à respecter la Charte lorsqu’ils et elles communiquent dans la Communauté.

« La problématique de cette CoP est les mutilations génitales féminines (MGF), également connues sous le nom de mutilations génitales féminines/excision (MGF/E), excision, mutilations sexuelles féminines, ou interventions génitales féminines non-thérapeutiques, entre-autres.
Il s’agit de toutes les incisions génitales non-thérapeutiques sur les femmes, du percement (« pricking ») d’une partie de la vulve (souvent le capuchon du clitoris), à l’ablation de parties de l’organe génital externe des femmes, à l’infibulation (rétrécissement de l’ouverture du vagin) (types I, II, III, IV selon l’OMS).

Notre finalité est l’abandon des mutilations génitales féminines (MGF) et la promotion du bien-être et des droits humains des femmes/filles.


Cette communauté de pratiques permet aux professionnel.le.s et militant.e.s d’échanger dans une optique d’apprentissage mutuel et d’amélioration des actions de prévention, de plaidoyer et de prise en charge des personnes concernées, ainsi que des politiques qui y sont associées. « 

Laisser un commentaire